Même avec un simple regard, Sara pouvait voir des douzaines de feuilles éparpillées dans la pièce.

 

« Sœur… »

 

Laura donna deux feuillets à Sara.

Ils étaient remplis à craquer avec des noms et des lignes horizontales sur chacun d’eux.

Et quand elle regarda de plus près, les noms écrits étaient exactement les mêmes.

 

« C’est… »

 

Au murmure de Sara, Laura acquiesça.

Ryouma a écrit tous les noms des dieux dont il se souvenait et a vérifié s’ils étaient dans le livre, puis il les a barrés si le nom était déjà dans le livre.

Puis quand tous les noms furent barrés, il répéta la chose au cas où il y aurait une erreur ou s’il a raté un des noms.

A la recherche d’un espoir qui n’existe pas… Il a répété son travail encore et encore.

 

« … Aucun… »

 

Une faible voix sortit de la bouche de Ryouma.

 

« Maitre Ryouma ? »

 

« Je… ne peux pas rentrer chez moi… »

 

Cette fois, sa voix pouvait clairement être entendu par les sœurs.

 

« Je ne peux pas rentrer… Je ne peux pas rentrer… Je ne peux pas rentrer… »

 

Les mots prononcés par Ryouma devinrent de plus en plus nettes.

Avec la pièce s’assombrissant, l’atmosphère devint mélancolique.

 

« Sœur ! »

 

« Oui »

 

Au moment où les sœurs entrèrent dans la pièce, elles se sentirent mal à l’aise.

 

Aux yeux des sœurs, Ryouma est quelqu’un de puissant, calme, sans pitié, mais aussi gentil.

Cependant, le Ryouma en face d’elles était fragile et instable.

 

Les sœurs enlacèrent immédiatement la tête de Ryouma sur leurs poitrines.

Juste comme l’on conforterait un bébé.

 

« Tout va bien, Maitre Ryouma. Nous sommes là. Nous serons toujours à vos côtés… »

 

Un long moment passa avant que l’atmosphère lourd et sombre qui pesait dans la pièce ne parte. Le souffle calme d’une personne endormie vint de Ryouma qui était entre les poitrines des sœurs.

 

« Doit-on le mettre au lit ? »

 

Laura tourna ses yeux vers Ryouma quand elle demanda.

 

« Je suppose… Laura, essaye de le porter de ce côté. »

 

Bien que Ryouma ait un corps immense dépassant 100 kg, les deux sœurs réussirent en quelque sorte d’allonger Ryouma sur le lit.

 

« A partir de maintenant, qu’allons-nous faire ? »

 

Le regard de Laura se tourna vers la porte brisée.

 

« Je pense qu’il ne pourra pas se réveiller avant le soir à cause de la fatigue de la nuit blanche. On devrait parler à l’aubergiste pour la porte et payer un supplément… »

 

Puis Sara commença à parler de façon hésitante.

 

« Maitre Ryouma peut être effrayant… »

 

« En effet, mais ce n’est pas grave… Maitre Ryouma nous a sauvé. C’est pourquoi nous appartenons à Maitre Ryouma. Nous devrions nous dévouer à Maitre Ryouma. »

 

« Mh, Je suis d’accord. »

 

Après que les sœurs aient conversé, elles tournèrent leurs regards vers leur maitre qui dormait dans le lit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s