Yaho tout le monde, certains d’entre vous l’ont peut-être remarqué mais c’était l’anniversaire du blog le 22 juin. Pour fêter cela je vous donne un chapitre entier parce que je suis gentil et tout et tout.

Sur ce, enjoy.

 

Le désespoir de ceux qui sont invoqués 2

 

« Que dîtes-vous ? »

Anamaria a répondu à Ryouma sans même bouger un cil.

 

« J’ai dit que vous finirez par dériver pour toujours dans un interstice entre l’espace et temps. En d’autres mots, vous mourrez. »

 

« Ne plaisantez pas avec moi ! »

 

Toutes les émotions qui se sont accumulées dans le cœur de Ryouma depuis qu’il a été invoqué explosèrent d’un seul coup.

 

*Bang ! *

 

Le poing de Ryouma s’enfonça dans le bureau de bois, et des craquelures apparurent sur la surface.

Bien que la table semble être cher, cela importe peu pour Ryouma actuellement.

 

« Maitre Ryouma ! »

 

« Votre main ! »

 

Laura et sa sœur, qui étaient silencieuse tout ce temps, crièrent.

Du sang commença à couler du poing de Ryouma après qu’il ait frappé le bureau sans se retenir.

 

« Maitre Ryouma ! Votre main. »

 

« La ferme ! Ne m’interromps pas ! »

 

Il écarta les sœurs, qui essayaient de soigner sa main, et continua de crier sur Anamaria tout en ignorant sa main.

 

« Essayez de dire cela une nouvelle fois ! »

 

Une profonde haine habitait ses yeux et sa voix contenait une intention meurtrière.

 

« Même si vous me menacez, le résultat ne changera pas. En d’autres mots, vous ne pouvez pas revenir dans le monde inverse. »

 

« Monde Inversé ? »

 

« Oui. Le monde d’où vous venez. Nous l’appelons le monde inversé. C’est l’autre côté du monde où l’on vit. »

 

Après avoir entendu plus d’explication d’Anamaria, Ryouma regagna son calme.

Peu importe combien il s’énerve, rien ne changera.

Donc, écouter toutes les explications est devenu la priorité absolue.

 

(Donc ce monde et celui dans lequel je vivais sont la face cachée de chacun huh ? Et mon monde et celui qui est l’envers ? Eh bien, c’est l’opinion des personnes de ce monde après tout…)

 

C’est une histoire plutôt normale dans son monde.

Bien que le soleil brille de manière égale sur toutes les nations, pourtant le Japon est une nation appelé le pays du soleil levant. Et alors que la Terre est ronde, la Chine est surnommé l’Empire du Milieu.

Quand l’on nomme quelque chose, il est normal d’attribuer au lieu où l’on vit comme celui légitime, ou celui le plus important.

Anamaria continua à parler.

 

« Cependant, physiquement il n’y a rien définissant cela comme tel, il n’y a pas d’endroit et d’envers. Une telle nomination provient certainement du fait que de tous les mondes qui existent, incluant les nôtres, seulement deux ont de la vie. »

 

« Je me fiche quel côté est quoi ! Dites-moi pourquoi je ne peux pas rentrer ! »

 

Anamaria haussa les épaules.

 

« C’est simple. Pour invoquer des humains de ton monde ici, nous devons offrir du Prana au Dieu existant dans ce monde pour avoir l’autorisation de les invoquer. C’est parce qu’il y a une barrière autour de ce monde pour empêcher des invasions depuis l’extérieur. Mais il y aussi une barrière similaire placé dans l’autre monde. »

 

« Attendez une minute ?! Assez avec les histoires de barrière. J’ai été invoqué dans ce monde, n’est-ce pas ? Ne serait-ce pas suffisant de juste demander au Dieu qui a aidé à m’invoquer ? »

 

« Non. Si oui ou non on peut entrer dans un monde dépend des dieux. C’est à eux de voir s’il t’y autorise ou non. En d’autres mots, pour entrer dans votre monde après avoir quitter le nôtre, vous devez d’abord avoir la permission du Dieu qui gère la barrière. »

 

Le cerveau de Ryouma convertit les explications d’Anamaria en quelque chose de plus facile à comprendre.

 

(Donc on est libre de partir ? Mais le problème est d’obtenir la permission d’entrer… N’est-ce pas similaire à une porte à verrouillage automatique ?)

 

Le système d’auto-verrou qui est commun dans un hôtel.

Il est facile d’ouvrir la porte de l’intérieur. Mais quand la porte se ferme, elle se verrouillera automatiquement d’elle-même, et une clé est nécessaire pour l’ouvrir de l’extérieur.

Remplacer les deux mondes en chambres d’hôtel et remplacer l’interstice entre l’espace-temps avec le couloir d’hôtel lui rend la chose plus facile à comprendre.

 

« En d’autres mots, si c’est juste passer la barrière de ce côté alors c’est possible ; mais, ce n’est pas faisable de passer celles des autres mondes. Si vous essayez, le résultat serait vous dérivant dans l’espace-temps… »

 

« Je vois, c’est comme cela… »

 

« Mais si c’est le cas, Qu’est-ce qu’il se passerait si nous connaissons le Dieu qui gère la barrière de mon monde !? »

 

Ryouma demanda à Anamaria, présentant qu’il connaissait déjà la réponse.

 

Il est incertain quand les habitants de ce monde ont débuté les invocations de gens de ton monde, mais c’est à coup sûr quelque chose qui a été fait depuis plus de 10 ou 20 ans.

En d’autres mots, il y a des milliers de personnes invoquées dans ce monde.

Certains ont peut-être essayer de retourner dans leur monde d’origine après avoir fui comme Ryouma a fait.

Du moins, il est certain que Ryouma n’est pas la première personne ayant essayé de rentrer.

 

*Bang ! *

 

Anamaria jeta un livre aux couleurs ternes sur le bureau endommagé.

 

« C’est les annales des humains de votre monde, de ceux qui ont essayé de revenir. »

 

Le livre qu’Anamaria a offert était aussi épais qu’un dictionnaire Japonais.

 

« Ce n’est pas difficile de préparer le rituel d’invocation. Et parce que vous n’avez qu’à changer légèrement le rituel, ce n’est pas un problème. Le vrai problème est que nous n’avois pas d’idée à qui offrir le Prana. »

 

Anamaria tourna les pages du livre et le donna à Ryouma.

 

« Les noms des Dieux qui existent dans votre monde sont écris dedans. Autrement dit, c’est les noms de tous les Dieux que nous avons essayé d’utiliser lors du rituel et n’ont pourtant eu aucun effet. »

 

« Cela veut dire… Qu’à moins que je ne connaisse le nom du Dieu qui n’a pas été mentionné ici… »

 

« Vous ne serez pas capable de retourner dans votre ancien monde. »

 

Une déclaration sans pitié perça le torse de Ryouma.

 

« Tsukiyomi, Susano, Amaterasu, Jehovah, Yahweh… » NT : J’expliquerai bien chaque dieu mais flemme. Go google tout ça ^^.

 

A l’intérieur de l’auberge après être revenu de Mireish, Ryouma s’enferma dans sa chambre, abandonnant Sara et sa sœur pour étudier désespérément le livre.

Le visage que Ryouma faisait en rentrant de chez Anamaria pouvait être décrit seulement par désespéré et terriblement triste. C’était une tristesse que Sara et sa sœur était incapable de décrire avec des mots.

 

Les sœurs se tenaient en face de la chambre dans laquelle Ryouma restait. Elles ont attendu pendant des heures.

 

« Cela fait déjà 5 heures… »

 

Laura hocha la tête aux mots de Sara. Il était déjà tard dans la nuit.

 

« Maitre Ryouma… »

 

Les sœurs savaient comment Ryouma se sentait, maintenant il sait qu’il était incapable de revenir chez lui.

Des frissons courraient le long de leurs corps rien qu’en imaginant ce qu’elles feraient si elles étaient à la place de Ryouma.

Cependant, les sœurs étaient incapable d’aider Ryouma.

La seule chose qu’elle peuvent faire était de s’inquiéter pour lui, jusqu’à ce qu’il soit prêt à être réconforté par elles. Jusqu’à ce qu’il soit prêt, elle se tiendront en face de la porte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s