Le désespoir de ceux qui sont invoqués

Le 63ème jour après que Ryouma ait été invoqué dans un autre monde. Dans la partie nord du continent occidental.

 

Trois voyageurs avançaient dans le désert Doshu où le sable jaune volait violemment.

Les trois manteaux étaient sales et abîmés symbolisant le rude voyage qu’ils ont passé, et leurs pas étaient lourds.

 

« Il y a une oasis de l’autre côté de cette dune de sable. »

 

« Celle juste là, c’est ça… ? »

 

Le regard de Ryouma se tourna vers la dune de sable que Laura pointait.

Ses yeux étaient remplis d’un mélange de tristesse, de désespoir et d’un peu d’espoir.

 

« Terminons. Je suis désolé ; mais il est impossible pour vous de retourner dans votre ancien monde. »

A l’intérieur d’une petite pièce encombrée, rempli de livres et de parchemins qui ont jaunis à cause de l’âge. Le propriétaire de la pièce a dit ces mots en étant assis sur la chaise.

 

Le propriétaire était une femme entre la moitié de la trentaine et le début de la quarantaine et qui portait des vêtements en chanvre.

Son apparence était simple, sans saveurs, ni beau ni hideux. Ses yeux et cheveux étaient noirs, mais c’était la seule particularité qui pourrait la caractériser. Elle était véritablement fade.

 

Cependant, elle ne lui rendait pas visite pour son apparence. La vraie raison pour laquelle ils sont ici était parce qu’elle était l’un des individus avec le plus de connaissances magiques sur le continent occidentale.

C’est pourquoi Ryouma la visitait.

Cette femme s’appelait Anamaria mais était plus connu par son surnom, l’ermite de Mireish.

 

« C’est parce qu’il y a pour le moment aucun sort, c’est ça ? »

 

Ryouma la regardait avec des yeux narquois.

Ils ont obtenu la même réponse de tous les mages réputés depuis qu’ils ont fuis Sardina et sa poursuite

Cependant, ce qu’elle a dit ensuite l’a anéanti.

 

« Non. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas sort que vous ne pouvez pas rentrer. C’est parce que le sort a des défauts. »

 

« Que dîtes-vous ?! »

 

C’était une crise de colère que même les sœurs qui ont voyagé avec lui pendant plus de 60 jours n’ont jamais connu.

Pendant ces deux mois, Ryouma et les sœurs ont mené des travails de guilde tout en cherchant des magiciens réputés dans le but de trouver un moyen pour Ryouma de revenir sur Terre.

Evidemment, il n’a pas rencontré ceux qui étaient dans l’Empire, mais ils lui auraient probablement donné la même réponse que ceux qu’ils ont visité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s