Ryouma répondit calmement à la question de Sardina.

 

« Je vois. Juste comme je le pensais, un Japonais huh ? »

 

« En vous regardant, n’êtes-vous pas aussi un japonais ? Monsieur Saitou ? »

 

Saitou acquiesça doucement.

« En effet. Je suis dans la même situation que vous. J’ai été invoqué dans ce monde il y a peu près 10 ans. »

 

« Hee ? Vous avez été capable d’atteindre la position de vice-commandant en juste dix ans huh ? »

 

Un sourire amer apparut sur le visage de Saitou.

« Eh bien, je suppose que c’était juste de la chance. Et aussi grâce au mérite d’être un autre-mondien. »

 

« Est-ce que vous parlez de notre meilleure capacité à l’absorption de pouvoir ? »

 

Saitou ouvrit, de surprise, en grand ses yeux.

 

« Hou, vous en savez déjà autant huh ? Cela me surprend vraiment… »

 

Un sourire plein de sang froid apparu sur le visage de Ryouma.

 

« Oh, je vous en prie. C’est juste une chose que j’ai su en torturant le vieil homme qui m’a invoqué. J’ai obtenu plusieurs informations. »

 

« Ah bon ? Comme je m’y attendais, j’ai entendu que les dommages corporels était plutôt terrible, vous avez torturé Gaies huh ? »

 

La colère était clair dans la voix de Sardina.

 

« Gaies ? Si ce Gaies est le vieil homme qui m’a invoqué alors oui je l’ai torturé, je l’admets. »

 

Ryouma dévoila facilement la vérité su la torture, après tout, il pensait qu’il n’y avait pas de raison de le cacher.

 

« Bien que ce soit malheureux, je vous ferai mourir. Mon empire ne peut pas utiliser quelqu’un d’aussi rebelle que vous. »

 

Entendant les mots de Sardina, Ryouma montra une expression perplexe.

 

« Malheureux ? En quoi est-ce malheureux ? »

 

« J’ai une bonne opinion des personnes pleines de ressources tel que vous. Etant projeter dans l’environnement non-familier d’un autre monde sans connaitre la gauche de la droite, pourtant capable de s’échapper vers la frontière depuis la capitale impériale. Même avec seulement cela, je peux comprendre que vous avez un pouvoir inhabituel. Si un individu avec un tel pouvoir et sagesse venait à se joindre à notre pays, alors cela ferait de l’unification du continent occidentale remarquablement plus facile. »

 

Ecoutant la déclaration de Sardina, Ryouma sourit et rigola.

 

« Arrêtez de plaisanter s’il vous plait. Moi, vous aidez ? Arrêtez de prononcer des choses aussi stupides. »

 

« Des choses stupides ? »

 

« Oui. Je ne suis pas le héros d’un conte de fée, pourquoi je voudrais être utilisé par vous ? »

 

« Ara~ ? N’est-ce pas naturel, pour la personne qui est invoqué, de suivre celui qui l’a invoqué ? »

 

« Ah. Si vous le dites. »

 

Ecoutant Ryouma, Sardina fronça les sourcils.

 

« Que voulez-vous dire ? »

 

« Rien en particulier. Il n’y a pas de raison non plus d’en parler avec vous. Je ne dirai qu’une chose. Je suivrai seulement mon propre cœur. Peu importe où, je réfléchirai et déciderai selon mon propre jugement. »

 

« Je vois, c’est votre credo… Mais Monsieur autre-mondien. Ce monde n’est pas suffisamment gentil pour qu’il accepte votre libre arbitre, vous savez ? Je veux dire, Gaies a été tué et vous vous êtes échappé. Mais à la fin, que s’est-il passé ? Vous avez fini par être détenu ici. »

 

Une expression de ridicule apparu sur le visage de Sardina.

Elle pensait que peu importe combien Ryouma se glorifiait, c’était juste le hurlement d’un loser.

Après tout, il avait les menottes mises et était détenu en face d’elle.

Publicités

2 réflexions sur “Wortenia Senki Chapitre 21 (Partie 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s