Bien qu’un peu hésitant, Saitou dit ces mots clairement.

Il lui conseille d’ignorer les ordres de l’Empereur.

La forte pression était au-delà de l’imagination.

Ecoutant le conseil de Saitou, une expression confuse flotta sur le visage de Sardina.

Cela fait cinq ans depuis qu’elle à assumer la position de leader chez [Nuits de la Succube].

En ce temps-là, c’était Saitou qui l’a supporté dans l’ombre.

Ses conseils étaient toujours appropriés, et rien de mauvais ne s’est passé.

Que Saitou recommande une telle chose.

Si on doit le dire, ce n’est pas qu’elle ne peut pas le faire ; cependant, elle ne peut pas non plus ignorer l’ordre de l’Empereur.

 

« Dis-moi la raison… »

 

A la question de Sardina, la bouche de Saitou s’ouvrit en grand.

 

« Une raison ?… Si Sa Majesté me pose une telle question, alors la réponse serait que c’est juste mon intuition. »

 

L’expression de Sardina s’assombrit.

Peu importe combien elle a confiance en son adjudant, elle ne peut pas ignorer l’ordre de l’Empereur juste à cause de son intuition.

 

« Une intuition… Peu importe comment tu le regardes, c’est impossible pour moi de le faire à cause de cette raison. »

 

« Je vous demande pardon. Mais au moment où j’ai parlé avec lui, j’ai senti qu’il était trop dangereux. Bien qu’il ait affiché un sourire sur son visage, on ne sait pas ce qu’il y a vraiment dans son cœur. De plus, il n’a pas résisté du tout quand je l’ai attrapé. Il n’a pas excessivement résisté quand je lui ai passé des menottes. Comme s’il était convaincu qu’il serait libéré après qu’on l’ait inspecté. »

 

Entendant les paroles de Saitou, le cœur de Sardina vacilla.

(Certainement, ça sonne problématique… Surtout pour qu’il n’est pas opposé de résistance… Après tout il est l’homme que l’on dit sans pitié, celui qui a tué Gaies et brulé le château. Je ne peux pas l’imaginer être attrapé sans résistance même s’il n’y a pas d’échappatoire pour lui.)

 

« Nee~. Y a-t-il une chance qu’il soit la mauvaise personne ? »

 

« Non, je suis certain qu’il est un autre-mondien. Le problème est que je ne sais pas s’il est celui qui a tué Seigneur Gaies, mais en jugeant la situation, il n’y a pas d’erreur. C’est impossible que, même par chance, un autre-mondien non familier avec ce monde essaye de passer seul par la forêt. »

 

Sardina acquiesça aux mots de Saitou.

En effet, en observant la situation, ce n’était pas une erreur bien qu’il n’y ait pas de preuve.

 

« Cela veut dire qu’in y a qu’un seul moyen de le savoir huh… »

 

« Et c’est ? »

 

Sardina se leva de sa chaise et marcha vers l’entrée de la tente.

 

« Guide-moi s’il te plait. N’est-ce pas évident ? Comme on en est là, on n’a pas d’autre choix que de parler avec lui. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s