Après s’être occupé du marchand d’esclave et avoir abandonner les cadavres des gardes dans la forêt, Ryouma retourna immédiatement sur la grande route et se dirigea en hâte vers la ville de Aru. Mais cette fois, il portait un coffre rempli de pièces d’or et de bijoux et était aussi accompagné par deux magnifiques jeunes filles.

 

Heureusement, il n’y a pas eu d’attaque de monstre sur le chemin vers Aru. Et à 22 heures, ils arrivèrent à Aru en sécurité.

Les restaurant en ville étaient déjà fermés donc Ryouma alla directement s’enregistré à la seule auberge de la ville, où il était capable de commander de la nourriture.

 

« Bien, devrions-nous discuter en mangeant ? Pourquoi ne pas prendre un siège ? » Une expression surprise apparu sur le visage des sœurs quand il leur demanda de s’assoir…

 

« Qu’est-ce qu’il y a ? Ça va refroidir… »

 

« Nous ne pouvons pas manger à la même table que le maitre. S’il vous plait, nourrissez-nous plus tard. »

 

« Haa ? »

 

Etant pris au dépourvu par les paroles de Laura, Ryouma ne put s’empêcher d’émettre un son… et après avoir regagné son calme, il demanda en retour. « Donc un esclave n’est pas autorisé à manger avec son maitre ? »

 

« Non… C’est impossible… impensable. S’il vous plait maitre, mangez le ragout pendant qu’on se tient là, ça refroidit. »

 

« Oui. Il n’y a pas besoin pour un esclave d’avoir un repas chaud. »

 

(Ces filles, qu’est-ce qu’elles disent… Est-ce qu’être un esclave importe vraiment autant que ça ? Hmm, je suis leur maitre c’est vrai… Si c’est le cas alors…)

 

« Juste pour confirmer. Vous obéirez à votre maitre, correct ? »

 

« « Oui. Etre utile à notre maitre est le rôle d’un esclave. » »

 

Les sœurs répondirent immédiatement à la question de Ryouma.

 

« Et je suis le maitre ici, vrai ? »

 

« Oui. Avec l’échange du contrat du sang, vous êtes notre maitre. »

 

Sara acquiesça aux mots de Laura.

 

« Alors je vous ordonne, en tant que vôtre maitre, de vous asseoir et de manger ce repas avec moi. »

« « EH ? » »

 

Les sœurs regardèrent l’autre, surprises à ces mots imprévus.

 

« La nourriture n’aura pas bon goût si tu manges seul, et comme je veux aussi parler de l’avenir, asseyez-vous je vous prie ! »

 

Les deux étaient perdues dans leurs pensées pendant un moment puis répondirent.

 

« … Compris. Excusez-nous. Approche Sara, c’est l’ordre du maitre. Dépêche-toi et assis-toi. »

 

Laura, qui a pris sa décision, urgea Sara de s’assoir aussi.

 

« Très bien ! Alors, discutons pendant que nous mangeons. »

 

« « Compris. » »

 

Pour Ryouma, il est naturel de manger joyeusement ensemble avec sa famille. Pourtant les sœurs semblent être mal à l’aise.

Deux bouchées de ragoût ont déjà été avalées par Ryouma, mais elles étaient quand même assises en silence.

 

(D’une manière, c’est gênant… De ce que j’ai entendu, les esclaves sont habituellement mal traités. Donc je suppose que c’est impossible qu’elles changent immédiatement d’état d’esprit huh ?)

 

A contrecœur, Ryouma posa la question sur le contrat du sang.

Il était conscient que le sujet était moins adapté à être évoqué pendant le repas ; cependant il était incapable de s’assoir en silence et cela le démangeait.

Publicités

2 réflexions sur “Wortenia Senki Chapitre 19 (Partie 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s