Chapitre très cours donc vous l’aurez entièrement.

Fuir 5

Après avoir démantelé les abeilles sauvages, Ryouma sortit de la forêt.

Comme il a demandé un panier repas à l’auberge, il a eu plein de temps pour chercher la forêt.

(On dirait que je me suis habitué au combat eh. Maintenant, si seulement l’arme que j’utilisais était un katana alors…)

Il semblerait qu’il puisse au moins utiliser les chakrams en les lançant comme des shurikens. Cependant, c’est malheureux qu’il ait une épée aussi peu familière qu’il trouve difficile de manier.

Avec un katana, il avait l’habitude de tirer l’épée et utiliser le mouvement fluide pour trancher, là où il a besoin d’appliquer de la force pour la nouvelle épée. Ce qui la rend difficile à utiliser à cause de la différence.

Mais, ce n’est pas le moment pour lui de s’inquiéter à propos de telles choses.

De toute façon, il n’y a rien d’autre qu’il puisse faire que franchir la frontière avec cet équipement.

 

Les poursuivants ont véritablement commencé les recherches de Ryouma dans des lieux éloignés. Etant donné qu’ils ont accès à des chevaux, il est naturel pour eux de s’étendre.

Le problème est si les poursuivants choisissent d’aller en direction de l’Est comme Ryouma ou non. Ryouma essaya de se mettre à leurs places, et tenta de deviner comment ils agiraient.

(Si c’était moi, si je devais trouver quelqu’un dont je ne connais pas le visage… hmm je ne serais pas avare sur le nombre de personnes que j’utiliserais pour les recherches. J’augmenterais le nombre de gardes à la frontière, pour être sûr que personne de suspicieux ne sorte du pays. Puis je rétrécirais la zone de recherche en commençant de la capitale impériale jusqu’aux frontières.)

 

La réflexion de Ryouma continua pendant qu’il traversa la forêt.

(Cette fois, j’ai été capable de m’en sortir sans être capturé dans la capitale impériale. Maintenant, j’ai l’avantage de mon visage qui n’est pas connu, cependant je ne sais pas cela continuera quand je passerais la frontière plus tard…)

 

Soudain, Ryouma fit les yeux ronds à cause du spectacle en face de lui. Les arbres dans la forêt ont été coupés laissant un vaste espace ouvert.

*Gurururu*

Brusquement, des hurlements peuvent être entendus.

Devant il y a un gros chien, il estima qu’il faisait 1 mètre de long, en fait il y en avait des douzaines.

Probablement qu’ils sont de la même famille, parmi eux des petits chiots peuvent être vus.

(Est-ce que ce sont des chiens sauvages… ?)

Il était incapable de faire un mouvement vu que l’adversaire semble être très vigilant, peut-être à cause de chiots, qui lui font aussi être un peu hésitant.

(C’est une chance…)

Ryouma sortit rapidement un chakram et visa le chien qui gardait actuellement les chiots.

*fon*

Le chakram vola en tranchant l’air.

Si le chien sauvage esquivait le chakram, cela toucherait le chiot derrière lui. S’il n’esquivait pas, cela l’atteindrait.

L’un après l’autre, Ryouma lança les chakrams.

*Zashu*

Un son tranchant la chair.

*Kiyui~~*

Un jappement d’agonie.

Ryouma défourailla rapidement son épée et s’élança immédiatement en direction des chiens sauvages.

 

Huit chiens sauvages s’avancèrent vers Ryouma, et plusieurs d’entre eux chutèrent à cause des blessures par chakrams.

Le premier a attaqué Ryouma était celui se tenant en face de lui, sautant sur lui à deux mètres de distance.

(Bordel, je suppose qu’ils restent des bêtes…)

Ryouma plongea son épée dans la gueule ouverte du chien.

On peut dire que sauter n’est pas une bonne stratégie parce que si tu n’as pas d’aile, tu ne seras pas capable de manœuvrer (bouger) en étant dans les airs.

Ce serait différent si c’était une embuscade, mais si c’est un combat comme celle-ci alors ce n’est pas une bonne idée.

En premier lieu, le chien sauvage n’est pas très intelligent, donc il sauta en direction de Ryouma en se basant sur son instinct.

Il esquiva les chiens sauvages qui sautaient vers lui, et quand ils l’ont dépassé, il les abattis.

Pendant qu’il les gérait méthodiquement, Ryouma fit un mouvement imprudent. L’un des d’entre eux ne sauta pas mais plutôt chargea vers son pied en sortant ses crocs.

*Dogun*

Ryouma frappa avec son pied droit vers sa nuque et la brisa, puis Ryouma planta son épée au travers de la tête du chien sauvage qu’il a frappé.

(Fuu, c’était dangereux. J’ai été imprudent…)

 

Il continua de tuer les chiens en les comptant ‘sept, huit, neuf’… Soudainement, il n’en restait que trois, les petits chiots qui relâchaient des grognements menaçants vers Ryouma.

Comme attendu de créatures classées comme monstre, même quand ils sont des chiots ils semblent être assez féroce.

La distance entre eux était d’environ cinq mètres, Ryouma positionna son épée sur le côté gauche en prenant une pose qui visait à trancher du bas à gauche vers le haut à droite.

Chaque côté s’observait l’un l’autre, et graduellement l’air autour d’eux s’alourdit.

Ryouma contre les trois chiots.

Quand la soif de sang des chiens sauvages était sur le point d’exploser, Ryouma effaça sa soif de sang d’un seul coup.

A cause de cela, les trois chiens sauvages hésitèrent à attaquer.

 

Puis Ryouma réduisit rapidement la distance. Parcourant son épée du bas gauche au haut droit en un éclair, cela fit de la tête d’un des chiots s’envoler dans les airs.

Puis l’épée levée trancha dans la trajectoire inverse et coupa la tête du second.

Peut-être parce qu’il a senti le danger d’être seul, le troisième fit immédiatement demi-tour et commença à s’enfuir.

 

(Comme si j’allais te laisser t’échapper !)

Ryouma planta l’épée dans le sol et sortit un chakram et le lança.

(Fuu, 12 au total…)

 

La combat a pris à peu près trois à quatre minutes.

Parce que chacun d’entre eux a été tuer en un seul coup, il n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour en finir.

Il essuya la sueur sur son front avec ses mains, et puis finalement Ryouma expira profondément.

Comme il n’y a pas de poignée et que la partie extérieure du chakram est la lame, c’était en foncé profondément à l’intérieur de la chair même s’il n’a pas utilisé de puissance considérable. Donc il semblerait que les chakrams seraient toujours enfoncé profondément à l’intérieur de la chair.

(Le chakram n’est pas mal… Le seul point négatif est qu’ils doivent être collectés tout le temps après utilisation…)

Il nettoya tout le sang des chakrams et les remis à l’intérieur du sac à sa ceinture.

(Bien maintenant, commençons… Voyons voir…P)

Selon le guide du débutant, la partie de valeur des chiens sauvages est la canine de la mâchoire supérieure et la fourrure.

 

Bien que Ryouma pouvait le faire avec les mains, il décida d’utiliser son épée pour écorcher la fourrure des chiens sauvages.

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Wortenia Senki Chapitre 13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s