(Ça ressemble à une agence de travail temporaire)

 

« Cela devrait être toutes les explications nécessaires. Il y a-t-il quelque chose sur laquelle vous avez des questions ? »

 

« Non. »

 

Ryouma secoua la tête.

 

« Dans ce cas, je vais choisir le premier travail de Monsieur Mikoshiba. »

 

Elle sortit encore un paquet de document et les posa ensuite sur le comptoir devant Ryouma.

En haut du papier, il y a un simple rang I, ce qui veut dire que tout ce qui est en-dessous sont des travaux possibles.

 

« Emm. Quel genre de requête Monsieur Mikoshiba voudrait faire ? Travail d’aventurier ? Ou travail de mercenaire ? »

 

« Chacun est bon… »

 

(J’ai l’impression de passer un entretien…)

Ryouma se remémora l’entretien de recommandation qu’il a passé au moment de ses examens au lycée. A l’époque, ils lui ont demandé quelles étaient ses plans futurs, et il pense que c’est la même chose.

 

« U~nn. Si vous avez confiance en vos capacités de combat, alors le travail de mercenaire serait correct je pense ? »

 

Disant cela, elle commença à faire des ronds rouges dans les nombreuses colonnes écrites.

 

« Les choses que j’ai entourés sont principalement les travaux qui requiert de combattre, bien ? Ce sont des choses comme la subjugation de chien sauvage ou la subjugation d’abeille sauvage. Il n’y a pas de période de temps, et à la fin du rapport ça dit que vous devez subjuguer le montant X, et la récompense sera de 3 pièces de cuivre. Les points d’achèvement pour l’avoir fini sont de 1 point. »

 

Ryouma pensa alors à quelque chose.

Y a-t-il un travail où je peux aller dans une autre ville ? Par exemple, escorter quelqu’un ou délivrer quelque chose.

 

« Y a-t-il un travail avec lequel je peux aller dans une autre ville ? »

 

« Délivrer un objet, c’est ça~. Il n’y en a pas pour la catégorie escorte~. »

 

Elle secoua la tête.

 

« Parce que la catégorie escorte est directement relié à la vie du client, nous ne la donnerons qu’à une personne qui a au moins un certain niveau de capacité. En rang, cela serait aux environs du rang C ou au-dessus. »

 

« Alors si c’est la catégorie livraison, y a-t-il quelque chose à délivrer au-delà des mers ? »

 

« Hmm… Avec un rang I, les livraisons longue distance sont impossible. Vous pouvez seulement prendre une quête de livraison pour la ville la plus proche tout au plus. »

 

A l’inverse d’un jeu, il semblerait qu’il y ait des restrictions.

Ryouma regarda alors la carte affichée derrière elle.

 

« Au fait, y a-t-il des quêtes de l’autre côté si je cherche dans l’autre ville ? »

« Probablement que oui, si c’est une quête de livraison… »

 

 

« Emm, puis-je emprunter une carte ? »

 

La réceptionniste montra un étrange visage ; cependant elle sortit une carte pliée du tiroir et l’étendit sur le comptoir.

 

« Emm… Ortomea, lequel est-ce ? »

 

« Ici, c’est la capital impériale Ortomea. »

 

Son doigt pointa un gros signe sur le centre, près du bord Sud de la carte. Il y a la description de la capital impérial Ortomea en lettre épaisse. De plus, il y a une fine ligne rouge joignant le signe de la capitale impériale.

Je suppose que c’est la frontière de l’empire Ortomea. C’est considérablement grand.

(Garik, Melferen, Gildas et Oitto… si je devais sortir, ce serait les quatre villes les plus porches huh…)

Les yeux de Ryouma regardèrent les quatre villes. Toutes sont des villes pouvant être vu comme périphérique à la capitale impériale.

 

« Donc, y a-t-il un travail de livraison vers Melferen ? »

 

A la question de Ryouma, la réceptionniste recommença à regarder dans la masse de documents.

 

« Attendez un moment s’il vous plait… emm. Celle-ci, le rang n’est pas suffisant… Celle-là est déjà prise… emm… Ah ! Il y a une livraison de lettre. La récompense est de 30 pièces de cuivre. Les points d’achèvements seront de 5 points. »

 

Il n’y a pas beaucoup de travaux que Ryouma peut prendre en tant que rookie. De plus, il a décidé lui-même la ville. Le travail n’est pas quelque chose qui sera commode après tout ; de plus, il peut aussi très bien y avoir quelqu’un qui l’a déjà choisi.

Cependant, Ryouma est chanceux.

La réceptionniste, qui a fini de regarder dans tous les coins de la pile de documents, regarda Ryouma avec un sourire.

 

« Je vais la prendre je vous prie. »

 

Ryouma accepta immédiatement la quête.

Dans ce genre de situation, être décisif est important. Il n’y a pas de temps pour hésiter.

 

« Bien. Alors, prenez ceci. »

 

Elle écrivit quelque chose sur une planche qui est connecté à la boule en verre. Puis la boule de verre scintilla.

 

« Nous y voilà. C’est complété, la limite est de 3 jours. La quête sera finie quand vous réussirez à délivrer la lettre à la guilde de Melferen. Voulez-vous acceptez une autre quête ? »

 

« Dans ce cas, je voudrais accepter la quête de subjugation de tout à l’heure. »

 

« Bien sûr, la subjugation de chien sauvage et la subjugation d’abeille sauvage, et la subjugation de lapin sauvage, bien. Comme il n’y a pas de limite de temps, s’il vous plait signalez à la guilde quand vous avez fini. »

 

« Compris. »

 

« Ah, c’est vrai. Même si c’est peut-être trop tard pour moi de dire cela, s’il n’y a pas de désignation spécifique à la quête demandée alors vous pouvez la signaler à n’importer quelle guilde. Bien, faites de votre mieux ne~ »

 

Après que la réceptionniste ait fini d’instruire Ryouma, elle sourit et inclina la tête dans sa direction.

 

« Oui. Merci beaucoup. » Ryouma inclina légèrement sa tête et quitta la guilde.

 

Il y a une raison à pourquoi Ryouma a accepté ces demandes de quêtes.

Il est poursuivi par l’Empire ; de ce fait il veut sortir du pays aussi tôt que possible, cependant, il y a un problème.

Si l’on prend en considération les poursuivants, il est dangereux de trainer en bougeant entre les villes, de ce fait il a besoin d’une raison.

Une raison de marcher le long des routes. A cet égard, le travail de livraison de lettres est une bonne excuse.

Et il y a une raison pour laquelle il a pris une quête vers Melferen situé à l’Est.

Selon la carte qu’il a vue plus tôt, la capitale impériale est située au sud-est. En d’autres mots, cela prendrait un montant considérable de temps pour lui d’aller vers une frontière nationale située à l’ouest ou au nord.

La frontière la plus proche de la cité impériale serait celle du sud, cependant, selon ses prédictions ; les poursuivants pourraient aussi se diriger là-bas.

Donc en y pensant de différentes manières, le chemin le plus sûr qu’il puisse emprunter est celui vers l’est.

Bien sûr, c’est incertain si son jugement correct ou non à moins qu’il n’y aille pour le savoir.

Publicités

2 réflexions sur “Wortenia Senki Chapitre 10 (Partie 4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s