S’Echapper 2

 

Dogagaga !

 

Une explosion retentit.

La porte ne bougea pas d’un pouce. Cependant, le moment suivant, la porte fait de lourds bruits puis s’écroula.

La porte n’était pas juste ouverte, mais totalement détruite.

 

« Maintenant ! Entrez, je vous prie… »

 

La voie de Seria résonna.

Les soldats allèrent dans la pièce qui a une très basse température au point où l’on peut le ressentir dans ses os.

 

« Comme attendu. Abattre la porte en utilisant la différence de dilatation thermique. »

 

Au mot de Rolph, Seria hocha légèrement la tête.

Au début, quand Seria allait utiliser la magie du feu, Rolph pensait qu’elle allait briser la porte en la fondant à haute température.

C’est pourquoi il a essayé d’arrêter Seria en faisant remarquer les problèmes qui en découlerait.

Mais, Seria comprit en quoi Rolph était inquiet.

Que l’air à l’intérieur de la pièce soit comme un enfer brûlant si elle essaye d’utiliser la chaleur pour faire fondre la porte.

Pour Seria et Rolph qui peuvent utiliser la magie, ils seront indemnes mais pour les soldats ordinaires, cela serait fatal.

Ils seraient incapables d’entrer dans la pièce avant que la température redescende.

C’est pourquoi plutôt que de faire cela, Seria a immédiatement refroidi la porte chauffée en utilisant de la glace. Utilisant ainsi la dilatation thermique.

 

« Maintenant. Nous devrions aussi entrer à l’intérieur. »

 

Les deux personnes allèrent dans la pièce, et ce qui est étendu devant leurs yeux est une scène de carnage.

Une odeur de métal rouillé dans l’air qui est l’unique senteur du sang.

 

« C’est… »

 

« Qu’est-ce qui s’est passé ici ? … »

 

Les deux personnes en perdent les mots.

Ils ne peuvent croire la scène qui apparaît devant leurs yeux.

« G-Grand-père ? »

 

Seria examinant les alentours, elle vit le corps de Gaies étendu sur le sol.

Les caractéristiques de sa robe font qu’elle ne peut pas se tromper.

 

« Noooooon ! Grand-père !! »

 

Seria éclata en sanglot et tomba sur les genoux.

Rolph essaye précipitamment de la retenir mais, Seria balaya sa main sur le côté et fit un sprint vers le corps de Gaies.

Se perdant dans ses émotions, Seria tenait le corps de Gaies dans ses bras.

Regardant Gaies être tenu dans les bras de Seria, Rolph grimaça.

Même pour Rolph qui est allé sur de nombreux champs de bataille, il n’était pas habitué à voir de cadavre avec d’aussi horribles blessures.

En observant sa tête, qui a été écrasé, il peut voir qu’il a été attaquer en tombant.

Et, en vérifiant l’état de Gaies, il était clair que sa nuque a été brisée, le criminel a apparemment délivré un coup décisif à Gaies, ce qui a causé le blocage de ses voies respiratoires.

 

« Juste, qui a fait un acte aussi cruel… »

 

Des mots plein de ressentiments sortent de la bouche de Rolph.

Pour Rolph, qui est habitué au champ de bataille où une personne en tue une autre, il ne ressent normalement rien en voyant un cadavre. Il pense juste que le faible a péri.

Cependant, Gaies était différent.

Pour Rolph, il est un compagnon d’arme avec qui il a combattu pendant des années.

Avec la mort d’un ami à lui, il est incapable de réprimer ses sentiments.

 

« J’ai décidé ! Cela doit être le fait d’un autre-mondien ! »

 

Une exclamation pleine de haine sortit de la bouche de Seria.

La flamme de la colère, parce que son grand-père a été tué, habite ses yeux.

En regardant ses yeux, Rolph supprime désespérément ses propres sentiments. Ce n’est pas bon d’avoir chacun des commandant perdre leurs calmes.

(Je suppose que c’est normal pour elle… après tout, leurs relations étaient presque ceux d’un parent et d’un enfant.)

 

Les parents de Seria ont tous deux péris quand elle était encore bébé. Ils sont morts au combat pendant la guerre avec un pays voisin.

Après cela, Gaies qui était son grand-père l’a adoptée et élevée.

Il était aussi le maitre d’art magique de Seria et en même temps sa seule famille directe. C’est pourquoi il est naturel pour Seria d’être distraite à cause de sa mort.

 

Mais, Rolph pensait que son exclamation est erronée.

‘Cependant Dame Seria. Bien qu’un autre-mondien puisse être puissant si on le développe, ne sont-ils pas faibles quand ils apparaissent après être invoquer ? Après tout, contrairement à ici, dans leur monde il n’y a aucune guerre, et j’ai entendu que même transporter une arme est interdit.

 

« Mais ! »

 

« Mais quand vous l’avez mentionnée, il n’y a pas d’erreur que l’autre-mondien invoqué est suspect ; ainsi la possibilité que l’autre-mondien soit le coupable est aussi élevée. »

 

Il vient doucement à la défense de Seria.

Dans l’immédiat, il n’a pas d’autre choix que d’essayer de la calmer pour l’instant.

Parce que s’il venait à être entraîné avec les sentiments de Seria, ils pourraient rater le vrai criminel.

 

« Ce que nous devrions faire est de saisir la situation actuelle et de découvrir ce qu’il s’est passé. »

 

Etant persuadée par Rolph, Seria raffermit son expression.

Elle est un génie qui, à un jeune âge, a été nommé comme mage impérial junior.

Après avoir entendu les mots de Rolph, elle se souvient de son rôle et de ses responsabilités, et essaye de calmer son esprit.

 

« Je suis vraiment désolé. C’est comme Sir Rolph a dit. »

 

Rolph stoppa Seria qui était sur le point de baisser la tête et ordonna immédiatement les autres soldats.

 

« Vérifiez et confirmez les soldats qui sont tombés dans le cas de survivants ! Et soyez sûr que la personne avec les vêtements bizarres qui est étendu là est mort ! Après cela, examinez complètement la pièce. Regardez-s’il y a un trou ou non pour qu’une personne s’échappe ! Ensuite… Y a-t-il quelque chose ? Dame Seria ? »

 

Seria secoua sa tête comme réponse à la question de Rolph.

Bien que son calme ait été récupéré, la mort de sa famille affecte quand même son cœur.

Son esprit est toujours incapable de penser correctement.

 

« Seigneur Rolph ! Dame Seria ! »

 

« Il y a un survivant. Cette personne est encore en vie !»

 

En quelques minutes, le soldat qui essayait d’identifier tous les cadavres revient pour rapporter à Rolph et Seria.

 

« Quoi !? C’est vrai ? »

 

Rolph et Seria foncèrent dans la direction où le soldat était étendu dans une mer de sang.

 

« S-Seigneur Rolph… »

 

La voix craquante vient en effet du corps d’un soldat qu’ils pensaient mort.

 

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

 

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ici ? »

 

Comme la personne est le seul témoin, Rolph et Gaies assaillirent le soldat blessé avec leurs questions.

 

« … Seigneur Rolph… par un monstre… »

 

Entendant les mots du soldat, leurs visages changèrent.

Parce que le soldat est la seule personne en vie, qui sait ce qu’il s’est passé dans la pièce. »

 

« Qu’as-tu dit ? Un monstre tu dis ? »

 

En entendant les mots inquiétants du soldat, le visage de Rolph devint pâle.

Publicités

4 réflexions sur “Wortenia Senki Chapitre 6 (Partie 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s