S’échapper

 

« Sérieusement, quelle personne au cœur noir… »

 

Ryouma frappa le corps de Gaies avec son pied.

Il frappa le cadavre sans se retenir ce qui provoqua au corps de Gaies de voler trois mètres plus loin.

 

L’expression de colère que Ryouma était incapable d’exprimer quand Gaies était encore vivant est placardé sur son visage. C’est une expression de colère similaire au visage d’un démon colérique.

 

Sa colère a gagné sur son jugement. Perdre son calme pendant la bataille était comme demander ‘S’il te plait tue toi’ à soi-même. Cependant, en tant que personne, il n’y a pas de raison de ne pas être en colère. Spécialement envers un ennemi comme Gaies.

C’est pourquoi Ryouma repoussa sa propre émotion dans les profondeurs de son cœur. Jusqu’au moment où il a arrêté la respiration de son opposant.

 

Gaies et les autres ont dû invoquer des autres-mondiens depuis un long moment, même avant que Ryouma soit invoqué.

Et comme résultat à cela, c’est quelque chose qui est trop important pour y penser. NT (anglaise) : A propos du destin des personnes invoquées.

Combien de gens ont été invoqué et ont péri dans le désespoir ?

Ils avaient probablement aussi leurs propres rêves et espoirs.

Pensant cela, encore une fois la douleur et la rage envers le vieil homme surgit dans le cœur de Ryouma.

Même s’il n’a montré aucune pitié, il est quand même un humain. C’est normal pour une personne de comprendre la douleur et la souffrance…

 

*Gangangan*

 

« Q-… Quoi ? »

 

Soudain la porte en fer de la pièce est frappée de l’extérieur.

 

« Est-ce que tout va bien ? Maitre Gaies ? »

 

La porte est encore fortement frappée.

Au travers de la porte, la voix d’un homme agité peut être entendu.

 

« J’ai entendu des gardes qu’il y avait des bruits forts à l’intérieur de la pièce, donc je suis venu. Je sais qu’on nous a dit de ne pas déranger comme vous êtes au milieu du processus d’invocation, cependant, s’il vous plait montrer votre visage par tous les moyens ! »

 

« Chi… »

 

Entendant les mots de l’homme, Ryouma claqua sa langue.

On dirait que le soldat dehors a remarqué quelque chose d’inhabituelle au moment où j’ai tué les autres soldats.

 

(Dans cette situation, que devrais-je faire ?)

Ryouma commence désespérément à réfléchir.

(Il y a-t-il un moyen ? Est-ce qu’il y a quelque chose que je peux faire dans cette situation ?)

Cependant, peu importe combien il réfléchit, rien ne lui vient à l’esprit.

Il n’y a pas de fenêtre dans cette pièce. Juste une porte. Et il y a des soldats de l’autre côté, ce qui fait qu’il est incapable de s’échapper.

Mais, il ne peut pas rester inactif comme cela.

Ryouma a déjà tué Gaies et quatre soldats.

Donc, il n’y a pas de place pour la négociation.

Non, même s’il pouvait négocier, Ryouma ne le choisirait pas non plus.

La dignité d’une personne ne lui permet pas de faire quelque chose d’aussi stupide.

Encore moins de penser à se rendre à de tels hommes.

 

Il essaya de tirer une épée du corps mort du soldat pour sécuriser une arme. En regardant le cadavre, une idée surgit dans son esprit.

Bien que cela soit un pari très risqué.

Après un bref moment de réflexion, Ryouma arrive à une conclusion.

 

« Je suppose, je vais parier dessus… »

 

*Gangangangan*

 

La porte est tambourinée une fois encore.

Même s’il y a une barre de fer comme verrou pour cette porte, s’ils veulent sérieusement l’ouvrir, ils seront capables de le faire dans quelques minutes.

Après tout, dans ce monde, il existe des individus qui sont capables de sortir de la foudre de leurs mains juste comme ce vieil homme.

Il n’y a plus de temps restant.

 

Ryouma commença alors à fouiller le corps des cinq personnes mortes.

En tout cas, cet endroit est un autre monde.

 

(Peu importe comment je m’échappe de ce château, sans argent, la seule chose que je ferai au final sera de détrousser quelqu’un ou voler quelque chose)

(En assumant que je choisisse de trouver un boulot, je ne sais pas si un lycéen est en âge de travailler ou non.)

 

Dans ce genre de moment, si c’était un light novel, alors une gentille personne apparaîtra et fournira de la nourriture, les nécessités de la vie et un toit, mais il n’était pas assez stupide pour espérer une chose pareille arriver.

Pour le moment, sur les cadavres, il trouve cinq poches de cuir rempli de pièces d’or, d’argent et de cuivre. Cet argent est l’espoir de Ryouma.

 

(Au moins, même si je ne trouve pas de travail, jusqu’à ce que cet argent disparaisse, je peux vivre sans voler.)

(Mais comme je ne connais pas du tout la valeur monétaire de cela, je suis inquiet à propos du coût de la vie. Pour le moment, il n’y a rien que je ne puisse faire.)

 

*Gangangan*

 

« Seigneur Gaies ! Seigneur Gaies ! »

 

La porte est frappée bruyamment une fois encore. Le volume de la voix qui vient de l’autre côté a légèrement augmenté.

Les personnes à l’extérieur semblent avoir abouti à la conclusion qu’il y a eu un genre d’accident.

Il n’y a pas de temps à hésiter pour Ryouma.

 

Il retira son uniforme d’étudiant, défit sa ceinture en cuir et la serra autour de son torse.

Bien que ça a l’air étrange, il n’y a pas d’autre choix.

Il attache fermement le sac empli d’argent à la ceinture.

Puis, Ryouma déshabilla un corps qui a une corpulence similaire au sien. L’habilla avec son uniforme d’étudiant et brûla son corps avec une torche.

C’est pour être sûr qu’ils ne pourront pas identifier le corps. Ensuite, il se revêt des habits et de l’armure qu’il a retiré du soldat.

 

« Fuu. D’une manière ou d’une autre je suis capable de la porter, hein ? »

 

*Gangangan*

 

Pendant qu’il essaye de mettre désespérément l’armure, la situation à l’extérieur de la pièce n’a pas traverser l’esprit de Ryouma. Cependant, l’atmosphère actuelle à tourner en quelque chose où ils vont se précipiter dans la pièce à tout instant.

Alors que Ryouma marche vers un cadavre de soldat, il tranche la carotide du cou du soldat et laisse le sang couler sur le sol. Puis, il allonge son corps dans la mare de sang et attendit.

La porte est sur le point d’être ouverte de force.

 

« C’est un dangereux pari, mais c’est mieux que d’essayer de passer au travers… »

Publicités

3 réflexions sur “Wortenia Senki Chapitre 5 (Partie 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s