Chapitre 3 : Invoqué dans un autre monde 2

 

« Tu es enfin mort ! »

 

Le vieil homme qui a lancé un sort magique léthale haletait pour respirer.

Un sourire de victoire apparu sur son visage en opposition à ses respirations rauques.

Parmi les magies qu’il peut utiliser, il a choisi la plus courte incantation qui a la plus grande capacité mortelle.

Personne ne peut prendre cela de face et survivre. C’est ce type de magie qu’il a utilisé.

C’est pourquoi le vieil homme relâcha sa garde. Il ne vérifia pas que Ryouma est vraiment mort.

Et c’était une erreur fatale.

 

Ryouma qui était allongé sur le sol bondit en avant quand il sentit que le vieil homme relâcha sa garde.

Son mouvement était impensable pour quelqu’un possédant un corps de 100 kilos. La distance entre lui et le vieil homme se réduisit en un éclair.

Quand le vieil homme remarqua, il essaya d’incanter un nouveau sort ; cependant c’était trop tard.

 

« Ah ! Impossible ! Cette puissante… »

 

*Dogun*

 

Un petit bruis sonna sur le côté droit du vieil homme.

 

« Guho… »

 

Ryouma enfonce un point qui vide, sans merci, l’air du poumon droit du vieil homme et annule son incantation.

C’est un tour simple.

Après qu’il ait frappé du pied le dos du soldat, Ryouma se baissa sur le sol.

Juste ça.

Si par malchance, l’art magique utilisé par le vieil homme était quelque chose qui provoquait une apparition de lance perçant le sol, sans aucun doute, le corps de Ryouma n’y aurait pas résisté.

Mais, l’art magique que le vieil homme a utilisé était une magie de foudre et de tempête.

Pour le vieil homme, c’était une technique qui tue à coup sûr.

Cependant, la foudre vola en direction de l’homme avec l’armure en métal que Ryouma a poussé en avant, agissant comme paratonnerre. L’éclair passa au-dessus de lui qui s’était immédiatement allonger sur le sol.

L’Humain est une créature qui agit toujours imprudemment quand il est confiant.

Ayant confiance que sa magie n’a pas raté et qu’il a tué son opposant, ces deux choses ont créés trop de confiance qui apporta la victoire à Ryouma.

 

« Eh vieil homme. Où c’est ? »

 

Ryouma demanda au vieil homme qui était allonger en se tenant son abdomen droit avec les deux mains sentant que plusieurs de ses côtes se sont brisées.

 

« Guuu… »

 

« Oi ? »

 

*Beki*

 

Un son déplaisant résonna dans le temple. Un son similaire à celui d’une branche morte qui se brise.

Le coup de pied de Ryouma a rompu le coude gauche du vieil homme.

En continu et sans hésiter, Ryouma utilise son pied pour attaquer le flanc gauche du vieil homme.

 

« Eh, vieil homme. Réponds à ma question, veux-tu ? Comme tu as dit quelque chose Meurs’ et ‘Tu es enfin mort’, tu comprends ce que je veux dire pas vrai ? »

 

Un sourire innocent s’étendit sur le visage de Ryouma.

Cependant, pour le vieil homme, ce sourire est ce qu’il y a de plus terrifiant.

 

« Guuuu… »

 

Mais, le vieil homme ne dit tout de même rien. Il ne prononça aucun mot et endura la douleur pendant qu’il était allongé au sol.

Comme résultat du coup pied de Ryouma, plusieurs autres côtes se sont brisées.

 

« Eh, vieil homme. Je ne suis pas quelqu’un de vraiment gentil tu sais ? Regarde ! »

 

Ryouma attrapa l’oreille gauche du vieil homme et la tordit.

De son oreille gauche qui commence à s’arracher, du sang s’écoule petit à petit.

 

‘A- Arrête. Enlève ta main ! »

 

« Eh bien, eh bien. Enlève tu dis ? Est-ce comme ça qu’une personne demande quelque chose ? Bon dieu… On dirait que malgré ton vieil âge, tu ne sais pas écouter quand quelqu’un parle. »

 

Il exprime son habituel petit sourire, mais, cet éclat dans les yeux rétrécis fait frissonner comme de la glace.

Il montre une expression qui est très rare pour un lycéen qui parlait avec ses camarades de classe il y a peu de temps.

Ses yeux sont vifs, et son visage est inexpressif semblable un masque de Noh. TN : Le Noh est un style de théâtre traditionnel. Go wiki si vous voulez plus d’info.

Cela pourrait être sa vraie personnalité qu’il essaye habituellement de cacher.

La vraie nature d’une bête. Et le vieil homme est la première victime du vrai Ryouma.

 

*Gogun*

 

Un bruit sourd provenant du vieil homme résonne une nouvelle fois.

 

« Gyaaaaa ! »

 

Des cris semblables à une bête sort de la bouche du vieil homme.

Le poing gauche de Ryouma l’a frappé sans pitié et il vola à deux mètres de distance, le vieil homme pesant 60 kilos pour 160 centimètres. Et puisqu’il a frappé le vieil homme sans lâcher son oreille gauche, elle resta dans la main gauche de Ryouma.

 

« Tu sais vieil homme. Sois coopératif veux-tu ? J’ai juste besoin de quelques réponses, et tout sera fini. »

 

Ryouma marcha à pas lent vers le vieil homme.

 

« S’il…te plait… Ugh. Sto…p… Je vais tout… te dire… »

 

Parce que le vieil homme à les côtes cassées, à chaque fois qu’il parle, du sang sort de sa bouche.

Son visage était teint d’un rouge profond du fait de son sang surgissant de l’endroit où son oreille a été arrachée.

En effet, il n’est pas capable d’encaisser plus de douleur. Le vieil homme commença alors à parler tout en endurant la souffrance.

 

« Fuu, je comprends, je comprends. Très bien, réponds à la première question. Où est-ce ? »

 

« Ici est… Ortomea… L’empire… Le palais royal. »

 

« L’empire Ortomea ? »

 

Entendant la réponse du vieil homme, le doute apparu sur le visage de Ryouma.

Lui qui aime les études sociales est fière de ses connaissances géographiques.

Il peut nommer presque tous les pays qui existent sur Terre. Cependant, il n’est pas familier d’un pays appelé Empire Ortomea énoncé par le vieil homme.

« C’est… ça. Le régent… de la partie… centre-ouest… du… continent. »

 

Après qu’il ait dit cela, le vieil homme tousse du sang encore une fois.

On dirait qu’il n’a pas remarqué que Ryouma a changé dans son attitude.

 

« Très bien, prochaine question, pourquoi suis-je ici ? »

 

« … P-parce que… je t’ai invoqué… »

 

« Funn… eh bien, comme je le pensais… »

 

Ryouma retourna une réponse indifférente aux mots du vieil homme.

Mais, personne ne sait ce à quoi il pense, ou ce qu’il ressent à l’intérieur, il n’y a aucun moyen d’avoir un aperçu de ce qu’il y a dans sa tête.

 

« Maintenant, la troisième question… puisque c’est le principal problème, réponds correctement. Cela affectera grandement ce qu’il va t’arriver à partir de maintenant ! »

 

En disant cela, Ryouma regarda le visage du vieil homme.

 

« Est-ce que je peux retourner dans mon monde ? »

 

Sa voix est calme. Bien qu’agressive, elle n’a pas d’intention contraignant quelqu’un d’autre. C’est comme s’il parlait à une proche connaissance. Cependant, c’est ce qui est le plus terrifiant. Le cœur du vieil homme bat comme s’il allait exploser. A l’instant, c’était la question qu’il voulait le plus éviter.

Le vieil homme a considéré mentir pour qu’il puisse désespérément survivre.

 

(Devrais-je dire qu’il peut retourner ? Non, en parlant de vouloir retourner, il doit vouloir le faire aussi tôt que possible. Si c’est le cas, que devrais-je dire ? Dois-je répondre que les préparations nécessitent du temps ?)

 

En tant que chef de la cour magique impérial de l’empire Ortomea qui est connu comme le cerveau d’Ortomea, Gaies Wookland, il ne peut pas être tué par un vulgaire roturier.

Après tout, il porte sur ses épaules le destin de l’empire.

 

(Comme attendu, il n’y a pas d’autre choix que de gagner du temps… Les soldats arriveront s’ils trouvent quelque chose d’anormal.)

 

Gaies qui cherche désespérément un moyen tout en luttant contre la douleur de ses os brisés repéra que les doigts de Ryouma étaient sur son cou.

 

« Eh vieil homme. Tu ne pense pas à mentir ? Un mensonge tu vois… »

 

Ryouma regarda le visage de Gaies tout en attrapant ses cheveux.

 

« Qu… Mensonge… tu dis… »

 

« Tu es en train d’y penser n’est-ce pas ? »

 

Après avoir deviné précisément ce que Gaies à en tête, Ryouma continua.

 

« Ton sang. Tu as peur que je sache que tu mentes, cela fait que tes battements sont plus rapides. »

 

En vérité, le discours de Ryouma est seulement du bluff.

Il a vraiment senti les battements du vieil homme s’accéléré, mais il ne sait pas si c’est parce que le vieil homme essaye de mentir, ou à cause des os fracturés, ou parce que le vieil homme à peur de Ryouma.

Cependant, il est confiant. Après tout, une expression de peur est apparue sur le visage du vieil homme quand il posé la troisième question.

En d’autres mots, la réponse pourrait être mauvaise pour Ryouma.

Voyant que le vieil homme n’a pas répondu immédiatement, cela veut dire qu’il songeait à mentir pour se sortir de la situation.

 

« B-Bâtard… ce genre… de capacité… »

 

« Maintenant dis le. Est-ce que je peux y retourner ? Oui ou non ? »

 

Après s’être trouvé dans une très mauvaise situation, Gaies ouvre finalement la bouche.

Sur son visage, il a une expression de quelqu’un qui a abandonné.

 

« C’est impossible… du moins… je pense »

 

« Ok… bien, je peux le supposer à ton attitude. Si c’est le cas, il y a-t-il un quelconque moyen pour moi de rentrer ? »

 

La colère n’apparut jamais sur le visage de Ryouma. Même après avoir entendu les mots de ce vieil homme désespéré, son ton de voix est celui de quelqu’un de calme.

 

(Quoi… ? Pourquoi il ne s’énerve pas ? Pourquoi il ne se sent pas ébranlé ?)

 

Dans l’esprit de Gaies, la peur grandit encore plus.

 

Il a invoqué au moins cent personnes d’un autre monde, mais aucun n’est comme lui.

Jusqu’à maintenant, la plupart des individus invoqués qui ont réalisé ce qui leur arrive ont juste paniqué et enragé… Evidemment, ils étaient restreint par les soldat et sans être capable de bouger, Gaies pouvait mettre la marque maudite d’obéissance.

Parmi les gens invoqués, il y en a aussi qui donnait une impression de danger à Gaies et aux autres. Cependant, ils n’égalent pas les soldats.

Après être arrêté pas les soldats, à la fin, ils se prosternaient devant Gaies.

Mais le jeune homme qui se tient maintenant devant lui est différent.

Même s’il a juste été invoqué, il a été capable d’instantanément tué quatre soldats.

 

« A ma… connaissance… il n’y a… aucun moyen… même dans les autres pays. »

 

Pendant que différentes questions apparaissent dans son esprit, Gaies répond à la question.

 

« Vous pouvez invoquer mais ne pouvez pas les renvoyer ? Pourquoi cela ? »

 

« C’… c’est… »

 

Les pulsations de Gaies s’accélèrent.

 

(C’est mauvais… quoi de bien je peux dire ? Qu’est-ce que devrais dire pour que je survive ?)

 

Pour Gaies, il ne sait pas comment répondre à Ryouma pour qu’il puisse survivre.

Jusqu’à maintenant, Ryouma n’a eu aucune pitié pour son ennemi, ce qui fait comprendre à Gaies quelle personne sans cœur il est.

 

Un sourire apparu sur le visage de Ryouma après avoir vu Gaies être hésitant.

 

« Fumu… On dirait que c’est difficile pour toi de répondre… très bien. Alors, je vais répondre pour toi. »

 

Aux mots de Ryouma, l’expression de Gaies se figea à cause de la peur et de la surprise.

Son cœur bat fort au point d’exploser.

 

(Cela ne peut… non, il ne peut pas comprendre. Vu qu’il est quelqu’un qui est juste arrivé d’un autre monde…)

 

Cependant, le souhait de Gaies ne devint pas réel. Les mots prononcés par Ryouma, pour lui, sonne comme une invitation pour l’enfer.

 

« Pour quelque chose comme une technique renvoyant les personnes d’un autre monde n’existe pas, possiblement car il n’y a aucune intention de nous renvoyer n’est-ce pas ? Il n’y a aucun intérêt à se débarrasser des corps, après tout, c’est pourquoi vous n’avez pas rechercher de technique pour nous renvoyer. Voilà pourquoi aucune nation n’a de méthode pour qu’on rentre. C’est comme cela que c’est, vrai ? Ai-je faux ? »

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Wortenia Senki Chapitre 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s